TRAIT D’ACTU – Pourquoi le Beaujolais Nouveau est-il si populaire dans le monde ?

DirectLCI
TRADITION – Comme chaque année, le Beaujolais Nouveau vient envahir les bars et les restaurants le troisième jeudi de novembre à minuit. Ce vin, qui n’est pourtant pas des plus fins, a conquis le gosier de milliers d’amateurs. Retour sur une drôle de success story en dessins.

Comme chaque année, il revient le 3e jeudi de novembre à minuit. Et comme chaque année, il va faire mal. Il s’agit bien sûr du Beaujolais Nouveau, ce jeune vin qui puise ses racines dans le Nord du Rhône et s’écoule à 30.000 bouteilles par an. Comment ce cru, pourtant décrié, a-t-il conquis autant d’amateurs ?


Tout commence en 1951. L’état décide que les vins d’appellation d’origine contrôlée (AOC) ne doivent être vendus qu’à partir du 15 décembre. Dans le terroir du Beaujolais, les vignerons grognent : ils veulent vendre leur vin plus tôt. Sous la pression des syndicats viticoles, ils obtiennent finalement le droit de vendre certaines bouteilles "en primeur", parmi les plus récentes, à partir de novembre. Le Beaujolais Nouveau est né.

Une recette éclair

Pourquoi est-il si nouveau ? Grâce à une bonne recette. Car ce petit jeune n’a que trois mois. Les grappes de raisins, du cépage gamay N vendangées à la fin du mois d’août, sont placées entières dans des cuves saturées en dioxyde de carbone, selon la technique de vinification dite "carbonique". Les vignerons y ajoutent des levures qui donnent au vin son célèbre goût de fruits rouges ou de banane et laissent macérer pendant quatre jours, là où il faut plusieurs semaines à un grand vin.

En vidéo

Les vendanges en nocturne : le secret d'un vin fruité du Beaujolais

Grâce à un effet marketing, le "rendez-vous" annuel de la sortie du Beaujolais Nouveau à date fixe et les fêtes traditionnelles qui l’accompagne, ce vin de primeur connaît depuis un immense succès, en France mais aussi à l’étranger. La moitié de la production de vin est exportée chaque année, en Asie notamment. Une popularité qui fait même de l’ombre aux vins plus fins de la région. Mais si ce vin-express n’a pas la saveur de ses semblables plus âgés, il est toutefois un modèle en matière de convivialité.

En vidéo

Prendre un bain ... de Beaujolais nouveau !

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter