Tram et bus à Nantes : opération escargot à partir de mercredi

Tram et bus à Nantes : opération escargot à partir de mercredi

France
DirectLCI
TRANSPORT – Pour interpeller la direction sur le manque d’effectifs, la Stan CFTC incite les chauffeurs à "respecter scrupuleusement les règles de sécurité routière" à partir de mercredi et pendant 15 jours. Une action qui devrait entraîner ralentissements et retards.

Lever le pied. C’est ce que vont faire les chauffeurs de tramway et de bus à Nantes, à partir de mercredi et pendant 15 jours. L’action a été lancée par le syndicat Stan CFTC , et vise à dénoncer le manque d’effectifs et les dégradations des conditions de travail sur le réseau de transport nantais.

En ligne de mire, les tramways et les Chronobus, ces lignes de "bus nouvelle génération", qui se veulent à haute valeur ajoutée, en garantissant un "service rapide et régulier". "Nantes Métropole a décidé d’avoir un réseau de transports en commun dense avec une plus grande fréquence, ce qui nécessite un nombre de conducteurs important", indique la CFTC. "Cependant l’effectif n’est plus suffisant pour pallier à cette demande et nos conditions de travail en sont touchées." A cela s’ajoute "la recrudescence des incivilités et agressions" sur des agents de la Semitan.

Des mouvements de grève prévus les samedis

En réaction, le syndicat incite les conducteurs à "respecter scrupuleusement avec une grande prudence, les règles de sécurité routière et d’anticipation liées à la conduite de ces véhicules." Le respect strict des règles devrait avoir des conséquences fortes: "Les bus et tramways vont rouler moins vite et ne pas permettre de garantir les horaires affichés par le service commercial de la Tan", indique le syndicat.

Depuis fin mars, CGT et Sud sont aussi mobilisés, mais ont choisi d’autres moyens pour peser auprès de la direction : ils ont déposé des préavis de grèves sur le réseau pour tous les samedis, jusqu’au 21 juin.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter