Tram-train Nantes-Châteaubriant : tout ce qu’il faut savoir avant de l'utiliser

Tram-train Nantes-Châteaubriant : tout ce qu’il faut savoir avant de l'utiliser

France
DirectLCI
TRANSPORT – Cette ligne longue de 62 km, qui rouvre après plus de 30 ans, est présentée comme une innovation technologique majeure. Tout ce qu’il faut savoir avant de l’utiliser.

Une "ouverture unique" en France, du "matériel à la pointe de l’innovation"... Les superlatifs ne manquent pas pour qualifier la toute nouvelle ligne de tram-train Nantes-Châteaubriant, ouverte au public dès ce lundi . La ligne de 64 km, fermée depuis 34 ans, a coûté 210 millions d’euros.

Quelles sont les particularités du tram-train ?
De prime abord, la rame ressemble à un TER. Mais ce moyen de transport combine en fait les technologies du train et du tramway. L’intérieur est entièrement de plain-pied, mais pourvu de toilettes et de porte-bagages. Sur les voies, le tram-train emprunte les deux réseaux : la conduite se fait en mode tramway à Nantes, à 70 km/h. A la station Babinière, les conducteurs basculent en alimentation haute tension, passant à 100 km/h. Le tram-train émet par ailleurs en ville quatre fois moins de bruit que le trafic automobile et utilise quatre fois moins d’énergie qu’un bus et… 10 fois moins qu’une voiture.

En quoi le tram-train est-il révolutionnaire ?
Les innovations sont essentiellement techniques. Ainsi, une "Traversée oblique", une première en France, a été inventée pour permettre le croisement des lignes de tramway et de tram-train en ville. Les passages à niveau se franchissent en mode tramway, sans barrières mais avec des feux clignotants. Les conducteurs, eux, ont dû apprendre à alterner ces deux modes de transports, en passant d’une conduite sur signaux comme sur le reste du réseau ferré classique à une conduite à vue, sur le réseau tramway.

Quelles ambitions pour cette ligne ?
Avec 24 allers-retours chaque jour, les Pays de la Loire prévoient une augmentation de 25 % de la fréquentation du réseau régional. 11 000 voyages supplémentaires quotidiens sont en effet attendus à terme. Nantes-Châteaubriant, qui dessert 11 communes, est enfin présentée comme "une opportunité de développement économique" pour les territoires traversés. "Le tram-train va faciliter les déplacements des salariés et contribuer à une plus forte fréquentation des commerces de proximité", explique Jacques Auxiette, président de la Région. 

> Tous les détails pratiques sur www.nantes-chateaubriant.paysdelaloire.fr

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter