Transport des carburants : "un retour à la normale dans les prochains jours", selon Bison Fûté

DirectLCI
ESSENCE - La mouvement de grève des transporteurs de carburant est terminé ce jeudi, le réapprovisionnement des stations-service peut reprendre et un retour à la normale est prévu dans les prochains jours tandis que de nombreux automobilistes sont attendus sur les routes en ce week-end de Pentecôte.

Le retour à la normale dans les stations-service à sec d'Ile-de-France sera très progressif, et pourrait prendre plusieurs jours, malgré la reprise jeudi du travail des chauffeurs de camions de carburants, qui étaient en grève depuis vendredi dernier à l'appel de la CGT.


La CGT-Transports a appelé à une levée du mouvement, après une réunion mercredi soir au ministère des Transports avec l'ensemble des syndicats, qui a abouti à un nouveau calendrier de discussions avec les employeurs du transport routier sur les conditions de travail et de salaires du secteur.

Retour à la normale dans les prochains jours"Bison Fûté

L'approvisionnement "reprend progressivement dans les stations touchées et devrait permettre un retour à la normale dans les prochains jours", a prévenu Bison Futé.  Même si "tous les dépôts de carburants d'Ile-de-France ont repris les chargements", "tout ne sera pas résolu ce soir (jeudi) ni même demain" (vendredi), confirme une porte-parole de l'Union française de l'industrie pétrolière (Ufip), dont 217 stations du réseau francilien (550 stations) étaient "en rupture complète" en fin de journée, la situation étant restée "quasi normale" ailleurs.

L'application mon-essence.fr, élaborée à partir d'informations remontées par ses abonnés, recensait jeudi après-midi toujours plus de 900 stations touchées en France, dont environ 550 en rupture totale, surtout en région parisienne. Il y a 11.000 stations dans l'Hexagone, dont 1.000 en Ile-de-France.  S'agissant des stations Total, 82 stations franciliennes étaient en rupture en fin de journée (contre 99 à 10H00), a précisé le groupe pétrolier, ajoutant que "le nombre de livraisons de carburant a pu être multiplié par deux par rapport à hier".


En parallèle, un arrêté de la préfecture de Police, pris jeudi, va assouplir la circulation des camions transportant des produits pétroliers dont le poids est supérieur à 7,5 tonnes, entre vendredi et mardi prochain, afin de faciliter le réapprovisionnement des stations-service.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter