Travaux d’Hercule dans le tunnel ferroviaire de Monaco

Travaux d’Hercule dans le tunnel ferroviaire de Monaco

DirectLCI
CIRCULATION - La première phase du chantier de réhabilitation du tunnel ferroviaire de Monaco s’achève cette semaine. Ils ont duré au total six mois.

Les travaux vont bon train sur la ligne de chemin de fer "la plus fréquentée de France en dehors de l’Île de France", comme l’a précisé ce mardi matin Jacques Rapoport. Le président de Réseau ferré de France (RFF) est venu spécialement participer à une visite de ce chantier exceptionnel en compagnie du prince Albert II de Monaco. Car c’est dans le tunnel ferroviaire de Monaco, creusé en 1960 sur le territoire de la Principauté, que les ouvriers s’activent depuis six longs mois.

"Le sol est constitué de ‘marnes gonflantes’ (argile, ndlr) qui se gorgent d’eau et exercent une pression sur la partie inférieure du tunnel depuis 2003". Le tunnel avait alors été totalement fermé après une poussée de terrain. Il avait fallu attendre huit mois pour que reprenne la circulation entre Monaco et l'Italie. Depuis, les trains ne peuvent dépasser les 40 km/h dans le tunnel, qui se déforme sous la pression. Alors l’an dernier, RFF a mis 34 millions d’euros sur la table pour totalement refaire 200 mètres linéaires de tunnel.

"Casser la voie"

"Des travaux très lourds et très complexes" de l’aveu du directeur régional de RFF, Jacques Frossard. "Il a fallu casser la voie et toute la partie inférieure de l’ouvrage puis couler 80 centimètres de béton armé" détaille Christine Rochwerger, la directrice de l’opération chez RFF. Pour ne pas fragiliser le tube, les ouvriers ne pouvaient travailler que sur des portions de 1,50 mètre à la fois. Une opération réalisée de nuit, afin de limiter les perturbations sur la circulation des trains.

A partir de lundi, la fréquence des trains, qui a été réduite de 30 % durant les travaux, reviendra à la normal. Jusqu’au lancement, en octobre prochain, de la deuxième phase de travaux, sur les 110 mètres de ligne encore à traiter. En avril 2015, le tunnel de Monaco sera "conforté pour des décennies" promet le patron de RFF, et les trains pourront à nouveau y rouler à 90 km/h.

Plus d'articles

Sur le même sujet