Trois mois de Vigipirate : des militaires "épuisés"

Trois mois de Vigipirate : des militaires "épuisés"
FRANCE

A Toulouse, trois compagnies de CRS se sont mis collectivement en congé maladie. Les effectifs se disent "épuisés" par le plan Vigipirate. C’est pourtant ce même dispositif qui a encouragé une enseignante du Pas-de-Calais, à maintenir sa visite de classe à Paris. La capitale a maintenu son plan Vigipirate, qui est à son niveau maximum depuis les attentats perpétrés il y a trois mois et qui ont fait 17 morts. Au total, 20.000 hommes dont 10.000 soldats surveillent 830 sites sensibles (lieux touristiques et de culte, médias).
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent