Trouvez des mètres "cubes" en plus dans votre jardin

FRANCE

LOGEMENT - Le marché des "pièces d'appoint" à installer dans son jardin arrive à Nantes. Encore "assez émergent" dans l'Hexagone, il a commencé à fleurir en Angleterre ou en Australie.

Le concept des "cubes" débarque à Nantes. Frédéric Tabary, connu dans la cité des Ducs pour avoir fait édifier la "Villa Déchets" , vient en effet de se lancer sur ce créneau. Ce "designer d’espaces et d’objets" de 46 ans a en effet dessiné un mini-préfabriqué en bois de 9 m2, destiné à être installé dans les cours et jardins des particuliers. "On peut en faire une salle de muscu, un showroom pour un styliste ou un bureau pour un auto-entrepreneur qui travaille chez lui", explique le papa de la Villa Déchets. Posé sur roues, son " Cube " peut aussi être déplacé "au soleil l’hiver et à l’ombre l’été". Fabriqué par les Logis de Montaigu , en Vendée, il est livré en kit. Son prix : 8.490 €.

Des "studios de jardin"

Mais Frédéric Tabary n’est pas le premier en France à se lancer sur ce créneau. D’autres, comme GreenKub , ont eu la même idée. Cette PME de Montpellier (Hérault) commercialise elle aussi des "studios de jardin" depuis un an. Plus grands (20 m2), ils sont aussi plus chers : à partir de 29.900 €. La société - qui emploie quatre personnes et soixante-deux "commerciaux indépendants" dans l’Hexagone - a même noué un partenariat avec le réseau d’agences immobilières Foncia , qui se charge de trouver des locataires, de gérer les aléas de la location et de garantir les loyers impayés.

Un marché "assez émergent" en France

"C’est un créneau assez porteur, car il est en adéquation avec la volonté du gouvernement de densifier les zones urbaines", estime Alexandre Gioffredy, président et fondateur de Greenkub. "La moitié de notre clientèle le fait ainsi pour gagner des revenus supplémentaires, mais l’autre plutôt pour faire une chambre à une ado qui prend son indépendance ou pour rapatrier des grands-parents isolés dans leur maison." Si le marché est "assez émergent" en France, convient-il, il est "relativement mature" en Angleterre et en Australie, où les "studios cabine" de ce type ont commencé à fleurir.

Lire et commenter