Uber Lyon renonce aux conductrices sexy

FRANCE
MARCHE ARRIERE - La branche lyonnaise de la société de VTC avait conclu un partenariat avec le site Internet Avions de chasse. Le concept était simple : faire conduire les véhicules par des jeunes femmes très glamour. Mais, jugée sexiste, l'opération, qui devait avoir lieu entre jeudi et samedi, a finalement été annulée.

Une opération morte dans l'œuf. Uber Lyon et Avions de chasse avaient annoncé ce mardi avoir noué un partenariat associant les "qualités" des deux concepts. Tandis que la plateforme de VTC fournissait les véhicules, le site Internet Avions de chasse, spécialisé dans les photos de jeunes femmes en tenues légères, devait lui se charger de trouver trois modèles sexy pour conduire les voitures dans les rues de Lyon.

L'opération, baptisée UberAvions , devait avoir lieu ce jeudi, vendredi et samedi. Contacté ce mardi par metronews, Gaspard H., le cofondateur d'Avions de chasse, précisait que le partenariat était strictement encadré. "Le respect de la femme est au centre de notre concept, soulignait-il. L'opération ne se déroulera que jusqu'à 21 heures, pour éviter les dérapages. Mais on ne pense pas qu'il y aura le moindre problème."

Bad buzz

Et pourtant, dès l'annonce du partenariat, la grogne a grimpé sur les réseaux sociaux, l'aspect "sexiste" voire "escort" du concept ayant été dénoncé avec force. Metronews a d'ailleurs alerté le site Macholand , spécialisée dans les affaires de misogynie. Devant le bad buzz et le tollé provoqués, Uber Lyon a finalement décidé d'annuler l'opération. La vidéo de présentation de l'événement n'est par ailleurs plus visible sur YouTube.

Joint ce mercredi, Gaspard H. se dit "déçu" que l'opération tombe à l'eau. "Quelques féministes, qui n'ont peut-être pas bien compris le concept, ont mal pris la chose. Cela a provoqué un effet boule de neige. Notre communauté trouve cela très dommage. Nous sommes déçus car ce partenariat représentait des semaines de travail. C'est la décision d'Uber et nous sommes obligés de la respecter." affrime-t-il.


 

Et aussi

Lire et commenter