Un ancien otage de Coulibaly témoigne : "La douleur ne s'efface pas avec un coup de peinture"

FRANCE
DirectLCI
Ce dimanche, deux mois après la prise d'otages menée par Amedy Coulibaly, l'Hyper Cacher, porte de Vincennes, a rouvert ses portes. Jean-Luc Steunou, un ancien otage du terroriste, s'est confié au Parisien. Pour lui cette réouverture est un symbole que la vie continue, mais elle entretient des blessures encore vives.
Lire et commenter