Un caïd jugé pour le meurtre d'un adolescent dans les quartiers Nord

Un caïd jugé pour le meurtre d'un adolescent dans les quartiers Nord

DirectLCI
JUSTICE - Le procès du meurtrier présumé d'un adolescent de 17 ans abattu au pied d’un immeuble marseillais, en 2011, s’ouvre ce lundi. Combat de coqs ou guerre de clans sur fond de trafic de drogue, les hypothèses diffèrent.

A 23 ans, Eddy comparaît à partir de ce lundi devant les assises d’Aix-en-Provence pour meurtre en bande organisée. Déjà condamné à 32 reprises pour des petits délits, il est soupçonné d’avoir abattu Kamel, un mineur de 17 ans. Ce 22 décembre 2011, au pied d’un immeuble de la cité la Castellane, la jeune victime est abattue de sept balles de fusil d’assaut .

Les enquêteurs retrouveront une kalachnikov et une paire de gants avec l’ADN d’Eddy et des résidus de tir. Ce soir-là, après une virée dans des bars, Eddy raccompagne Kamel et d’autres collègues. Dans la voiture, il y a Seyni, 19 ans, qui est également jugé comme co-auteur. Ce dernier témoigne qu’Eddy est sorti du véhicule pour rattraper Kamel. Seyni aurait alors entendu des détonations, avant de voir Eddy revenir avec l’arme.

Piégé sur Facebook

Les deux accusés se renvoient la responsabilité du crime. Pourtant, onze mois plus tard, Eddy est piégé via les réseaux sociaux. Utilisant un pseudonyme, il avoue à la sœur de la victime qu’il est bien "celui qui a tué le jeune de La Castellane". Questionné par un juge d’instruction, il évoquera un piratage de son compte Facebook.

Lors de ce procès, l’accusation soutiendra la thèse du "caïd offensé", Kamel ayant blessé au couteau Eddy quelques mois plus tôt. Les enquêteurs penchent plutôt pour un énième épisode d’une guerre des clans pour le marché des stupéfiants de la cité Font Vert. Pour rappel, plusieurs oncles ainsi que le grand-père d’Eddy ont tous été tués dans des règlements de compte entre 2011 et 2014. Son grand-père, Saïd Tir, surnommé le "parrain des quartiers Nord", avait été abattu en avril 2011. Incarcéré aux Baumettes, Seyni, lui, a été blessé il y a quelques semaines de 15 coups portés à l’aide d’un morceau de miroir brisé.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter