Un casse à 17 millions d’euros sans même une effraction

DirectLCI
En quatre jours seulement, une entreprise près de Bordeaux s’est fait escroquer près de 17 millions d’euros. C’est grâce à de faux virements bancaires que les cybercriminels ont réussi à pirater les services comptables. Une technique déjà utilisée dans l’espionnage industriel.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter