"Un certain nombre de personnes de banlieue manquent de savoir-être"

FRANCE

Éric Mestrallet, président de la fondation Espérance banlieues, regrette le "manque de savoir-être" et les lacunes en "expression de la langue française" d'"un certain nombre de personnes de banlieues". Le chef d'entreprise estime que ce phénomène n""est pas normal et même inadmissible".
Lire et commenter