Un des terroristes du Bataclan enterré à La Courneuve le 24 décembre

Un des terroristes du Bataclan enterré à La Courneuve le 24 décembre

INHUMATION - Samy Amimour, l’un des terroristes des attentats du 13 novembre à Paris, a été enterré le 24 décembre à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis selon le JDD.

Que faire des dépouilles des terroristes ? Cette question se pose alors que les autorités redoutent que leurs sépultures n’entraînent des cultes malsains ou à l’inverse ne soient vandalisées.

Des huit terroristes des attentats du 13 novembre à Paris, c’est Samy Amimour, un des tueurs du Bataclan, qui a été inhumé le premier, selon le Journal du Dimanche . Il a été enterré dans le carré musulman du cimetière communal de La Courneuve, le 24 décembre. La cérémonie s’est déroulée en toute fin de journée, rapporte le journal, quand les portes étaient fermées au public. “Quelques personnes” y ont assisté.

D'autres inhumations en France

Les dépouilles des sept autres terroristes seraient toujours à l’Institut médico-légal de Paris. Comme Samy Amimour, les deux autres tireurs du Bataclan étaient français et pourraient donc être inhumés en France. La loi française prévoit qu’un défunt puisse être inhumé dans sa commune de résidence, dans celle où il est décédé ou ailleurs dans un caveau familial.

Ainsi, Amedy Coulibaly avait été enterré à Thiais, les frères Kouachi à Gennevilliers et Mohamed Merah dans la banlieue de Toulouse.

EN SAVOIR +
>> Attentats de Paris : que faire des dépouilles des terroristes ?
>>
Samy Amimour se serait exercé au tir dans une association proche de la police

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : plus de 100 morts depuis lundi dans la bande de Gaza

EN DIRECT - Vaccination des mineurs : "Il faudra l'envisager à partir de l'automne", selon le Pr Yazdanpanah, membre du Conseil scientifique

Covid-19 : les cas de variant indien en légère hausse en France

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

"Je ne voulais pas du contrat" : après "The Voice", PaulO trace sa route avec son groupe

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.