Un détenu libéré faute d'encre dans un fax

DirectLCI
Le principal suspect du meurtre d'un DJ amateur lynché début 2011 en Seine-Saint-Denis a été libéré mercredi en raison d'un problème d'encre dans un fax. La veuve de la victime envisage de demander des comptes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter