Un Français associé aux Chinois et aux Canadiens pour racheter l'aéroport Toulouse-Blagnac?

Un Français associé aux Chinois et aux Canadiens pour racheter l'aéroport Toulouse-Blagnac?

DirectLCI
ECONOMIE – Un acteur économique français pourrait entrer dans le tour de table si le consortium sino-canadien était retenu pour racheter une partie de l'aéroport toulousain. Le nom du futur repreneur devrait être connu dans les prochains jours.

Un investisseur français pressenti pour racheter l'aéroport Toulouse-Blagnac avec le canadien SNC-Lavalin et ses deux partenaires chinois.

C'est ce qu'indique mercredi une source proche du dossier : le consortium sino-canadien aurait proposé à l'Etat de faire entrer dans leur alliance un acteur économique français à hauteur d'environ 13% si leur offre pour la privatisation partielle de l'aéroport de Toulouse était retenue.

Le Crédit Agricole et la Caisse des Dépôts sur les rangs

"Pour l'heure, il n'est pas question d'entamer des discussions avec les potentiels investisseurs intéressés. Il faut déjà que le consortium sino-canadien soit désigné par le gouvernement", a ajouté cette même source. Les discussions pourraient avoir lieu avec la filiale d'assurance du Crédit Agricole, Predica ou la Caisse des Dépôts.

Les acteurs locaux rassurés?

Dans le cadre de ce scénario, cela signifierait que quelque 63% de l'aéroport resteraient finalement aux mains françaises. Cela calmerait l'inquiétude de certains élus locaux qui s'inquiètent qu'un groupe chinois puisse devenir propriétaire d'un aéroport qu'ils jugent stratégique.

Le ministère de l'économie devrait dévoiler prochainement l'identité de celui qui rachètera une partie du capital de la société d'exploitation du quatrième aéroport de province. En début de semaine, une société de crowdfunding basée à Toulouse a transmis à l'Etat une offre de rachat d'une partie de ses actions pour un montant de 18 millions d'euros émanant de 8000 particuliers ou entreprises .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter