Un marathon dimanche contre les violences policières

Un marathon dimanche contre les violences policières

DirectLCI
AEROPORT – Plusieurs comités de lutte contre la répression policière, et anti-aéroport, organisent un marathon relais, dimanche. Un changement de format de la mobilisation, après les dernières manifestations menées à Nantes.

Un "marathon relais contre les violences policières". C’est la nouvelle initiative que lancent dimanche à Nantes plusieurs comités anti-répression et anti-aéroport Notre-Dame-des-Landes. La course commencera à 14 heures devant la préfecture, direction le tribunal, et se veut "festive, musicale et familiale".

Une manière, pour les militants, de changer leur image. Ce footing s’inscrit en effet dans le mouvement plus large contre les violences policières, né après la manifestation anti-aéroport du 22 février, et qui a connu un regain de mobilisation après la mort de Rémi Fraisse, dans le Tarn. Mais à chaque fois, ces mobilisations ont été entachées d’incidents, plus ou moins sérieux.

"Ras-le-bol général"

"A force de dégradations, ces activistes ont perdu la bataille de l’opinion publique, ils ne savent plus comment faire pour retourner la situation", indiquait un policier après la mobilisation du 22 novembre dernier , qui s’était achevée sous les lances à incendie des forces de l’ordre.

Plutôt que changer l'image de leur mouvement, les organisateurs disent vouloir "permettre à nouveau à chacun d’avoir un terrain d’expression, apaisé" : "Des jeunes, des familles n’osent plus venir manifester, car ils ont peur des répressions de la police", insiste Deborah, du collectif de soutien à Enguerrand, militant arrêté après le 22 février. Elle ne condamne pas pour autant les débordements passés : "Il y a un ras-le-bol général. Il faut parfois que la rage sorte. Et que sont quelques vitrines cassées à côté de la mort d'un homme ?"
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter