Un métro pour désenclaver les quartiers Nord de Marseille

FRANCE
DirectLCI
TRANSPORT – En 2016, la station de métro Capitaine Gèze prolongera la ligne 2 du métro vers le nord de Marseille. La plateforme multimodale avec un parking de 600 places pour les voitures et une gare de bus devrait améliorer le maillage des transports dans ce secteur enclavé de la ville.

Le prolongement de la ligne 2 du métro de Marseille sur de bons rails. Baptisée Capitaine Gèze , cette future station multimodale sera située à 900 mètres au nord de Bougainville dans le 14e arrondissement. Un projet conséquent, facturé près de 90 millions d’euros. À moins d’un an de sa livraison, le chantier a déjà de l’allure. Au sol, les rails sont presque tous posés. Aux étages, la gare de bus est presque terminée. Sur le toit, le parking à voitures attend ses aménagements.

Une combinaison complexe d’ouvrages dans une ambiance "ventilée", souligne-t-on. La pose de poteaux pour soutenir les structures a été en effet limitée. "A l’image d’un hall d’aéroport", compare Rémi Tempier responsable du chantier pour Artelia. A quelques coups de pioche de la fin du chantier, il se dit satisfait de l’avancée des travaux, retardée tout de même de 9 mois à ses débuts par la découverte d’un cimetière datant du 18e siècle.

25 000 usagers quotidiens

A terme, cette station multimodale fera office, en termes de transports, de "nouvelle porte d’entrée à Marseille", indique le président de Marseille Provence Métropole, Guy Teissier, principal financeur du projet. Une manière de "reconquérir" les quartiers Nord de la ville expliquait même son prédécesseur socialiste, Eugène Caselli, estimant possible la prolongation du métro vers l’hôpital Nord.

LIRE AUSSI >>> Un métro pour désenclaver les quartiers Nord

Deux ans plus tard, l’ambition est la même, mais le terme plus prudent. "Rome ne s’est pas faite en un jour", glisse Guy Teissier. En attendant, cette future station devrait toutefois faciliter la tâche aux nombreux Marseillais habitant au nord de la ville. Six bus de la RTM et 2 du département doivent l’utiliser. Sur le toit, 600 places de parking seront disponibles. Au total, près de 25 000 usagers quotidiens sont attendus.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter