Un TGV tombe en panne à 200 mètres de la gare Montparnasse, un autre "oublie" de s'arrêter à Valence

Un TGV tombe en panne à 200 mètres de la gare Montparnasse, un autre "oublie" de s'arrêter à Valence
FRANCE
DirectLCI
QUAND CA VEUT PAS - Quelques jours après la pagaille monstre générée par une panne dans un poste de signalisation à Montparnasse, un TGV a subi une avarie samedi, 200 mètres à peine après le début de son trajet. Sur le réseau sud-est, un problème d'aiguillage a causé d'importants retards.

Les week-ends se suivent et se ressemblent, à la gare Montparnasse. Après la monstrueuse pagaille du dimanche 30 juillet au mercredi 2 août, généré par un défaut d'isolement de l'alimentation électrique d'un poste de signalisation, la gare du Sud de Paris se réveille ce samedi avec une nouvelle anicroche qui fera sourire de loin et pourrait agacer les principaux concernés. 


En effet, ce samedi matin, c'est un nouvelle panne qui vient agiter la grande gare. Un TGV à destination de Hendaye, censé partir à 9h, est tombé en rade, à peine 200 mètres après sa sortie de la gare. Un journaliste du Parisien présent dans le train raconte ainsi à sa rédaction : "Nous étions à peine partis quand le TGV s'est arrêté. [...] Après une petite demi-heure d'attente, le TGV est reparti en arrière et nous avons été transbordés".


Dans l'attente d'un nouveau train, les passagers devaient attendre un minimum d'1h30 de retard. Evidemment, en conséquence, d'autres trains en direction du Sud-Ouest ont été retardés.

En vidéo

Troisième jour de pagaille à la gare Montparnasse : la panne enfin identifiée

Gros retards pour les TGV passant par Valence

La gare Montparnasse n'a pas été la seule à connaître des retards. Un problème d'aiguillage en gare de Valence  TGV a occasionné samedi matin de grosses difficultés sur le trafic ferroviaire  dans la vallée du Rhône. Les trains devant s'arrêter en gare de Valence TGV étaient détournés en  gare de Valence Ville, occasionnant ainsi des retards d'une quarantaine de  minutes sur l'ensemble des TGV. 

Quand un TGV s'arrête... 150 km après la gare

En outre, des passagers d'un des TGV circulant sur cette ligne ont eu la  mauvaise surprise de ne s'arrêter dans aucune des gares de Valence, leur train  ayant continué sa route... jusqu'à la gare de Nîmes, à plus de 150 km de là.     Ces passagers ont été reconduits à Valence, a indiqué la SNCF, ajoutant que  la situation était redevenue normale "en fin de matinée".

La semaine passée, pendant trois jours, le trafic ferroviaire de la gare Montparnasse avait été particulièrement perturbé, nécessitant la prise en main du dossier par le gouvernement et les excuses de la SNCF.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter