Un vaste réseau de revente de voitures volées demantelé dans les Bouches-du-Rhône

Un vaste réseau de revente de voitures volées demantelé dans les Bouches-du-Rhône

FAIT DIVERS - Voleurs et vendeurs s’étaient mis d’accord. Un réseau de vol et de revente de voiture vient d’être stoppé entre Marseille, Aix et l’étang de Berre. Commanditaires, voleurs et garagistes se seraient entendus pour remettre dans le circuit légal des voitures volées.

L’automobile, secteur en crise… Pas pour tous ! Fin janvier, un coup de filet met fin aux activités d’un réseau de revente de voitures volées dans les Bouches-du-Rhône. D’après le journal La Provence , en tout juste 18 mois, au moins 70 voitures ont changé de main sans s’embarrasser des procédures légales.

Au total 9 personnes ont été arrêtées par les services de la brigade de répression du banditisme et du groupe d’intervention régional avant d’être présentés, pour la plupart, à un juge aixois. Ils sont soupçonnés d’appartenir à une filière très organisée en charge du vol, du maquillage puis de la revente de véhicules. Leur périmètre d’action se situait entre Marseille, Aix-en-Provence, Perthuis et les villes autour de l’étang de Berre.

Des pros du maquillage

D’après nos confrères, la plupart des vols avaient lieu à Marseille et le maquillage des voitures, pour les remettre sur le circuit légal, se déroulait dans un hangar à Peyrolles, dans le Nord du département. Ce maquillage pouvait aller jusqu’au démontage complet des 4x4 et autres berlines. La revente se serait faite ensuite avec la complicité de garagistes. Une information judiciaire est ouverte pour vols et recels en bande organisée et 4 suspects sont déjà derrière les barreaux.

 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La Chine reconnaît que le variant Omicron va compliquer l'organisation des JO d'hiver à Pékin

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Covid-19 : "Il est légitime de prendre des précautions" face au variant Omicron, explique le Pr Alain Fischer sur LCI

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.