Un viticulteur qui résiste

France
DirectLCI
En mai 2013, la Préfecture avait imposé à ce viticulteur un insecticide pour lutter contre une maladie. Le dernier avait refusé de s'en servir et risque six mois de prison et 30.000 euros d'amende. Reportage à Beaune.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter