Un voilier propre pour traquer la pollution de l’air au large de Nice

Un voilier propre pour traquer la pollution de l’air au large de Nice

DirectLCI
ENVIRONNEMENT – A bord du voilier électrique "Zéro Co2", des scientifiques ont prouvé que les polluants liés aux activités humaines traversaient la Méditerranée.

A l’extérieur, un banal voilier de 12 mètres amarré au port de Beaulieu, qui paraît bien frêle à côté des yachts qui l’entourent. A l’intérieur, un bijou de technologie, où des batteries lithium et la pile à combustible alimentaient un moteur électrique et une foultitude d’appareils de mesure. "Le voilier Zéro Co2 est un bateau expérimental unique au monde : c’est une plateforme propre dont le moteur ne rejette que de l’eau pure" souligne Roland Reynaud, ingénieur au commissariat à l’énergie atomique, qui a mis au point la pile à combustible.

Ce navire non polluant s’est avéré être le moyen idéal pour les scientifiques d’Air Paca, l’association qui assure la surveillance de la qualité de l'air de la Région, d’embarquer leurs appareils pour aller mesurer la pollution atmosphérique en pleine mer. "Là où nous n’avons pas de capteurs fixes, nous estimons la pollution avec des modélisations. Les mesures en mer nous permettent de vérifier que notre modèle de calcul colle à la réalité" explique Alexandre Armengaud, responsable de la coopération scientifique et modélisation d’Air Paca.

Pic de pollution en pleine mer

"En été, la Méditerranée est une zone de convergence de pollutions : les poussières désertiques remontent vers le nord, le vent d’Est amène l’air pollué de la plaine du Pô, et les polluants d’Espagne, à cause des fortes chaleurs, s’élèvent dans l’atmosphère avant de se déplacer vers l’Est et de redescendre sur la mer" détaille François Dulac, responsable scientifique du projet Charmex, qui traque les polluants en Méditerranée. C’est ainsi que les 23 et 24 juillet dernier, les instruments embarqués sur le voilier Zéro Co2 ont mesuré un pic de pollution en pleine mer, entre Nice et Bastia ! Voilà qui confirme que la brise de mer peut s’avérer nocive pour la santé.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter