Une association caritative de Vendée dans le collimateur du Fisc

DirectLCI
En Vendée, l'administration fiscale vient de redresser de 30.000 euros, une entreprise qui leur fournissait gratuitement des fruits et légumes, un peu trop mûrs pour être vendus, depuis plusieurs années. Cette entreprise s'est vu signifier par le fisc qu'elle ne pouvait bénéficier du crédit d'impôts. Du coup, les associations craignent que cela ne mette un frein aux dons en nature qu'elles pouvaient recevoir des entreprises.

Sur le même sujet

Lire et commenter