Une neknomination responsable en faveur du don de sang

Une neknomination responsable en faveur du don de sang

France
DirectLCI
3 QUESTIONS À : Lucas Fraisse, vice-président de l’association "don de soi" en faveur du don de sang, plaquettes, plasma et moelle osseuse. Avec un ami, ce jeune marseillais a eu l’idée de contrer la chaine des "neknominations". Un jeu à boire australien ou des buveurs se filment dans leurs exploits et somment des nominés d’en faire autant.

Pourquoi changez-vous les règles du jeu de la chaine de bitures "Neknomination" ?
Nous avons vu la vidéo de ce bordelais qui, au lieu de répondre à la neknomination et de se filmer en train de boire, a acheté des burgers pour des SDF : la smart nomination. Notre défi à nous c’est de donner son sang : la bloodnomination. Une réponse plus utile et plus intelligente que la neknomination qui a déjà fait au moins 4 morts . Notre but est de dédramatiser le don de sang surtout auprès des jeunes qui ne donnent pas le leur. Il faut savoir que le prélèvement ne prend que 8 minutes. En tout, un passage à l’EFS ne prend que 40 minutes, consultation médicale et collation comprises.

Comment ça marche ?
J’ai fait la première vidéo en donnant mon sang puis j’ai nommé et mis au défi le président de notre association d’en faire de même et ainsi de suite. Les vidéos sont postées sur notre page Facebook qui vient de dépasser la barre des 3000 "j’aime". Notre idée a déjà fait le tour du monde avec déjà 150 donneurs.

Vos objectifs ?
Notre association fait déjà la promotion du don de sang par le biais d’événements sportifs. La région PACA occupe une triste dernière place des donneurs en France. Quelques 600 dons sont enregistrés chaque jour ici alors qu’il en faudrait un millier.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter