Une opération "Stop gender" contre les ABCD de l'égalité

FRANCE

EDUCATION – Plusieurs associations lyonnaises se sont réunies ce mercredi midi devant le rectorat de l'académie de Lyon. Elles réclament le retrait du programme éducatif des ABCD de l'égalité.

Ils ne "lâcheront rien." Ce mercredi, 160 personnes (selon la police) vêtues de gilets jaune fluo se sont réunies devant le rectorat de l'académie de Lyon afin de lancer l'opération "Stop gender". Celle-ci vise essentiellement à réclamer le retrait du programme éducatif des ABCD de l'égalité , dont l'objectif est de lutter contre le sexisme et les stéréotypes de genre, et qui sera mis en place à compter de la rentrée prochaine dans les écoles.

Les manifestants ont scandé des slogans tels que "Nous n'irons pas à votre école en jupe" ou encore "Peillon, Hamon, hors de nos maisons." Pour la quinzaine d'associations lyonnaises présente ce mercredi devant le rectorat ( Cosette et Gavroche , Enfants des Terreaux, Vigie Gender 69, Musulmans pour l'enfance…), ces ABCD de l'égalité sont directement liés à l'idéologie du genre.

Appeler le rectorat tous les  jours

"Au nom de l'égalité filles-garçons, on propose aux enfants de changer de sexe et d'identité, estime Olivier Gosset, porte-parole du mouvement et professeur dans un collège lyonnais. L'école n'a pas à éduquer les enfants, ce sont aux parents de le faire." Le collectif d'associations, qui incite les Lyonnais à "appeler le rectorat tous les jours" pour se faire entendre, a ensuite remis à la rectrice une lettre adressée au ministre de l’Education nationale.

Joint par metronews, le rectorat indique que "les ABCD de l'égalité n'ont rien à voir avec la théorie du genre, comme cela a été expliqué à plusieurs reprises." A noter que deux jeunes munis d'écriteaux sur lesquels il était inscrit "L'homophobie tue" ont été interpellés par la police peu après le début du rassemblement. "La police protège les homophobes", a hurlé l'un d'eux au moment de son arrestation.
 

Lire et commenter