Une religieuse victime d'agression sexuelle à la maison de retraite

Une religieuse victime d'agression sexuelle à la maison de retraite

JUSTICE – Un homme de 47 ans a été condamné à deux ans de prison avec sursis et mise à l'épreuve, pour une "agression sexuelle imposée à une personne vulnérable" commise en novembre 2012 sur une pensionnaire de la maison de retraite de Machecoul.

Difficile de nier : il avait été retrouvé agenouillé devant la victime, une ancienne religieuse atteinte de la maladie d'Alzheimer, qui se trouvait alors sur ses toilettes. Selon les enquêteurs, il aurait caressé un sein et le sexe de cette femme de 84 ans, qu'il connaissait déjà pour être venu faire du jardinage chez elle.

Lundi, cet homme de 47 ans comparaissait devant le tribunal de Nantes, pour une "agression sexuelle imposée à une personne vulnérable" commise en novembre 2012 sur une pensionnaire de la maison de retraite de Machecoul, en Loire-Atlantique. Il a été condamné à deux ans de prison avec sursis et mise à l'épreuve.

De "gros problèmes d'alcool"

Cet habitant de Paulx - placé sous curatelle renforcée et qui a "un gros problème d'alcool" rappelle son avocat - devra également suivre des soins et payer les 5 000 euros de dommages et intérêts à sa victime, s'il ne veut pas voir son sursis révoqué. Le tribunal correctionnel de Nantes - qui a ordonné son inscription au fichier des délinquants sexuels - lui a également interdit d'entrer en contact avec des personnes de plus de 70 ans, hormis celles de sa famille.

"Dans son village, il a mauvaise réputation... C'est un peu la bête noire que les gendarmes viennent voir au moindre problème", avait déploré son avocat. "On essaie ainsi de nous brosser le portrait d'un prédateur sexuel, mais qu'il n'est pas : c'est en réalité quelqu'un d'extrêmement perdu et d'extrêmement faible."

Me Fabrice Petit avait ainsi demandé une simple contrainte pénale pour son client, condamné à deux reprises par le passé, qui était selon lui "un cas d'école" pour la nouvelle mesure imaginée par le gouvernement. "Depuis les faits, il n'est pas retourné dans cette maison de retraite", avait-il souligné.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tensions au Proche-Orient : Emmanuel Macron "condamne fermement" les tirs revendiqués par le Hamas

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination des 12-15 ans lancée aux États-Unis

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

Israël sous le choc après la diffusion du lynchage d’un homme en direct à la télévision

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.