Une visite renversante du musée Saint-Raymond

FRANCE

INTERVIEW – A l'occasion de la nuit européenne des musées, celui des Antiques invite les cinq artistes de la compagnie de cirque Les Acrostiches pour un spectacle au beau milieu de ses collections. Michel Navarro, l'un des équilibristes, dévoile le programme de la soirée.

Qu'est-ce qui vous a donné envie de participer à la nuit des musées ?
Les Acrostiches fêtent leurs vingt ans cette année. Comme nous avons une certaine notoriété dans la région et que nos spectacles s'adressent autant aux adultes qu'aux enfants, nous espérons encourager le public qui n'a pas l'habitude de fréquenter le musée Saint-Raymond à pousser ses portes. En préparant le spectacle, nous avons nous-même été surpris de la richesse archéologique qui se trouve sous nos pieds à Toulouse. J'ai appris qu'il y avait des fouilles archéologiques à Cornebarrieu tout près de chez moi.

En quoi allez-vous apporter un regard différent sur les collections ?
Notre but n'est pas de jouer aux guides. Bien sûr, les visiteurs seront libres de suivre les explications du musée, qui sont très complètes. Mais nous voulons surtout apporter notre regard décalé et humoristique. Pour cela, nous nous sommes un peu replongés dans l'histoire de l'Antiquité en vue d'improviser sur les œuvres, jouer avec des anachronismes pour interroger le public et créer une interaction avec lui.

Comment avez-vous abordé la contrainte de jouer dans un musée ?
Il faut s'adapter à ce lieu particulier. Il a failli y avoir de la casse aux répétitions ! Mais la salle de la nécropole est assez spacieuse pour réaliser nos acrobaties. Nous avons adapté le contenu de nos numéros en choisissant des passages qui entrent en résonance avec l'Antiquité, en réalisant par exemple des portés d'Hercule ou en revêtant des drapés. Le lieu étant immense, nous nous séparerons pour être présents simultanément dans différentes salles avec chacune de nos spécialités : jonglerie, acrobatie, musique ou percussions. Outre ces numéros joués en direct, des vidéos seront projetées sur les murs tout au long de la soirée.

Lire et commenter