Up to Youth : les marques prennent un coup de jeune

Up to Youth : les marques prennent un coup de jeune

MARKETING – Le réseau social Up to Youth rassemble une communauté de jeunes mobilisés pour assurer la promotion de marques ou d'entreprises qui ciblent ce public.

Les publicités pour les jeunes ? "Souvent catastrophiques, jouant sur les clichés, en décalage avec la réalité." Le constat de Kersley Chumroo, un Nantais de 34 ans, est sans appel. Mais il pense avoir trouvé la solution : pour parler aux jeunes, connaître leurs envies, il faut évidemment faire appel à des gens du même âge.

Ce jeune communicant vient ainsi de créer Up to Youth , une plateforme en ligne qui rassemble des 18-30 ans, à la recherche d’un emploi ou en statut d’autoentrepreneurs. Un bouillon de matière grise en ligne mise à disposition des entreprises. "Les marques intéressées viennent soumettre des questions, des challenges. Notre réseau social se mobilise et leur apporte des réponses." Les membres peuvent répondre seuls ou mettre leurs compétences en commun - écriture, infographie, plan marketing… - pour présenter un plan d’action.

Un système "donnant-donnant"

La création d’ Up to Youth s’appuie sur un double constat. "D’un côté, des entreprises et des marques tentent de cibler les jeunes, mais n’utilisent pas les mêmes codes et ne connaissent pas leurs envies", explique Kersley. De l’autre, des étudiants, fraîchement diplômés, qui n’arrivent pas à trouver leur place sur le marché du travail. "Ils sont souvent chez leurs parents, sans possibilité de se faire une expérience et dans l’incapacité de se constituer un réseau ou de se faire connaître. Un vrai gâchis."

Car Kerseley voit là une mine d’or inexploitée, qu’il a découverte au cours de ses dix années passées au sein d'une agence marketing : "Beaucoup de stagiaires avaient de très bons projets, mais ils étaient accaparés par leur hiérarchie." Up to Youth entend leur redonner toute leur place : "Des bonnes idées peuvent émaner de n’importe qui, quel que soit son secteur, dès lors qu’il connaît bien la marque." Le système est ainsi "donnant-donnant" : "Au lieu de faire travailler une agence traditionnelle, l’entreprise se rapproche de son public et obtient des réponses de personnes vraiment fans de ses produits."

Les jeunes, eux, se font une expérience, peuvent être repérés… et rétribués, soit en produits de la marque, ou en avantages "utiles" : six mois de loyer, financement, mission pour mettre en œuvre son idée si elle est retenue… La plateforme, gratuite, rassemble près de 1 500 internautes. Et plusieurs défis sont déjà proposés : "Comment la marque Cacolac peut-elle redevenir tendance ?", ou encore "Imaginez le nouveau slogan de l’UCPA"... Toutes les idées sont les bienvenues.
 

> Contact : www.uptoyouth.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 72.000 contaminations en 24 heures, un pic jamais atteint, selon O. Véran

Covid-19 : peut-on recevoir une dose de Moderna après une vaccination Pfizer (et inversement) ?

Avant son débat face à Bruno Le Maire, que propose Eric Zemmour sur l'économie ?

Macron présente ses priorités pour la présidence française de l'UE ce jeudi lors d'une conférence de presse

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : une troisième personne décédée

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.