Vallauris : le roi abandonne sa plage aux vacanciers

Vallauris : le roi abandonne sa plage aux vacanciers

DirectLCI
POLEMIQUE - La plage qui se situe contrebas de la propriété du roi d'Arabie saoudite, est redevenue publique lundi après le départ du monarque qui a quitté la Côte d'Azur dimanche pour le Maroc.

Le roi d'Arabie saoudite est parti brusquement. Dimanche soir, la suite royale a pris la route du Maroc, délaissant les polémiques et la Riviera. La petite plage située en contrebas de sa propriété pieds dans l'eau de Vallauris a pu retrouver sa liberté. Après 8 jours de mise en quarantaine pour garantir la sécurité du monarque , la minuscule anse de sable de la "Mirandole" a été rendue aux vacanciers. Adieu les képis, bonjour les casquettes et parasols.

Ce lundi matin, les habitués ont repris possession des lieux. Ils sont venus se prélasser sous un beau soleil. L'endroit, très à l'écart des plages surpeuplées de Golfe-Juan (station balnéaire de Vallauris) n'est accessible que par un tunnel discret passant sous les chemins de fer.

A LIRE AUSSI >> Plage privatisée, le coup de gueule de Jean-Pierre Pernault

Sur place, le paysage a toutefois changé. Des ouvriers étaient à l'œuvre pour démonter un échafaudage métallique qui devait servir initialement à construire un escalier pour relier la villa royale à la plage. "C'est un bon début", appréciait Jean-Noël Falcou, conseiller municipal sans étiquette de Vallauris et instigateur d'une pétition contre la privatisation de la plage, signée par 151 000 personnes "de la France entière". "J'entends la parole des commerçants satisfaits de la visite royale, mais ce n'est pas parce qu'on est riche et puissant qu'on peut tout se permettre en France !", résume-t-il.

Cohabiter avec la famille royale

Il croise une habituée de la crique. Juliette, cheveux blancs et bikini fuchsia a la tête des bons jours. Un sourire accroché aux lèvres, elle s'écrie, enthousiaste : "On va retrouver la plage ! Nous ne sommes vraiment pas nombreux à aller sur la plage de la Mirandole. On aurait très bien pu cohabiter avec la famille royale", dit-elle, agacée qu'on accuse désormais les pétitionnaires d'avoir fait fuir le roi.

Le souverain a pris dimanche à l’aéroport de Nice un vol à destination de Tanger au Maroc, suivi de la moitié ou des deux tiers de sa suite, évaluée au total à un millier de personnes.

EN SAVOIR + >> Plage privatisée, une femme CRS écartée ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter