Var : des vendeurs de beignets exploités, balancent sur les pratiques du milieu

DirectLCI
El-Mehdi est un étudiant saisonnier "dégoûté". L'été il est vendeur de beignets et cette année il n'a toujours pas été payé. Comme lui, ils sont nombreux à travailler 7 jours sur 7, obligés de vendre des sucreries qui "datent de trois jours". En situation précaire, ils n'ont pas le choix mais lèvent le voile sur leurs conditions de vie.

Sur le même sujet

Lire et commenter