Vénissieux: il filmait les femmes dans les toilettes de son entreprise

Vénissieux: il filmait les femmes dans les toilettes de son entreprise

FAIT DIVERS – Un agent d'entretien lyonnais a écopé d'une peine de cinq mois de prison avec sursis pour avoir dissimulé des caméras dans les toilettes de son entreprise.

Ses manigances ont duré trois ans. Un agent d'entretien lyonnais a fait preuve d'une incroyable ingéniosité …pour filmer à leur insu ses collègues féminines. Des talents de vidéaste qui viennent de lui coûter cher. L'homme de 27 ans a été condamné ce mercredi à cinq mois de prison avec sursis selon le quotidien Le Progrès . Les faits remontent à 2010. A cette époque, l'agent d'entretien travaille pour plusieurs entreprises basées à Vénissieux et à Brignais.

Mais dans les toilettes des dames, le jeune homme ne se contente pas de nettoyer…il tourne aussi des vidéos. Avec une technique bien rôdée: il dissimule des caméras dans les bouches d'aération des W.C. Entre 2010 et 2013, il filme ses collègues féminines dans leur intimité, sans que personne ne se doute de rien. Dans l'entreprise, l'homme décrit comme "poli" et "gentil" fait illusion. Du moins jusqu'à sa démission trois ans plus tard. Avant de fonder sa société de décapage, l'agent d'entretien fait ses cartons…mais oublie d'effacer quelques vidéos de son ordinateur.

Des caméras cachées qui ont duré trois ans

Son ex-patron découvre par hasard les scènes intimes filmées dans l'entreprise. Interpellé en juillet dernier à son domicile de Montanay, le jeune homme avait conservé quelques souvenirs de ses anciennes collègues. Les gendarmes ont mis la main sur d'autres vidéos accablantes. Trahi par l'informatique, le vidéaste-agent d'entretien a dû s'expliquer devant le tribunal correctionnel de Lyon. Au total, l'homme aurait fait six victimes dont quatre se sont constituées parties civiles.

Décrit comme "immature" par l'expert psychiatre, l'ancien agent d'entretien affirme avoir tourné la page: "depuis je travaille avec un psychologue, j'avance, je ne ressens plus ces envies", a-t-il confié aux magistrats selon Le Progrès. Condamné à cinq mois de prison avec sursis, le jeune homme devra aussi verser 800 euros de dommages et intérêts à chacune des quatre parties civiles. Clap de fin pour le vidéaste voyeur.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal, mode d'emploi : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

Après "cinq ans de déclin", la France est-elle passée septième puissance économique mondiale ?

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 14 janvier

Alerte au tsunami du Japon aux États-Unis : la menace terminée mais d'importants dégâts aux Tonga

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.