Vénissieux : l'ancien sénateur communiste Guy Fischer est mort

FRANCE

DISPARITION – Guy Fischer est décédé à l'âge de 70 ans des suites d'une longue maladie, ce samedi 1er novembre, à l'hôpital où il était admis depuis mi-octobre. Instituteur de formation, il était devenu sénateur du Rhône en 1995, réélu en 2004.

Né le 12 janvier 1944 à Décines (Rhône), Guy Fischer avait été élu pour la première fois en mars 1977, en tant que conseiller municipal de Vénissieux et premier adjoint au maire, d'abord auprès de Marcel Houël puis d'André Gerin jusqu'en 1996.

Elu conseiller général du Rhône de 1982 à 2008, il avait représenté le canton des Minguettes. Sénateur du Rhône à partir de 1995, il avait été réélu en 2004 et avait donc conservé ce mandat jusqu’aux élections de septembre dernier. L'élu communiste avait également été conseiller à la communauté urbaine de Lyon de 1977 à 1996 et, pendant deux ans, conseiller régional.

Immense tristesse à Vénissieux

La nouvelle de sa disparition a profondément attristé les Vénissians, là où il vivait depuis 1967. A la veille de rendre son mandat de parlementaire, le 26 septembre dernier, l'élu communiste avait réuni une dernière fois une centaine d'amis dans un  bar de la ville, le café de la Paix. Sa dernière apparition publique remontait au 28 septembre, lorsqu'il s'était rendu à la préfecture du Rhône pour voter aux élections sénatoriales. "A-t-on déjà vu Guy Fischer ne pas aller voter ?" avait-il alors lancé à ceux qui lui demandaient quelle force le faisait tenir debout.

André Gerin, l'ancien maire de Vénissieux, où Guy Fischer a fait toute sa carrière politique, était le premier à lui rendre hommage, samedi soir dans un communiqué : "Il a toujours été un homme d'union, de dialogue, d'ouverture, empreint d'humanisme. Nous perdons un digne représentant politique que l'histoire reconnaîtra comme une personnalité attachante, toujours prête à donner, à se dévouer, à ne pas compter son temps".


 

Lire et commenter