Vénissieux : vers l'invalidation de l'élection municipale ?

Vénissieux : vers l'invalidation de l'élection municipale ?

POLITIQUE – Ce mardi matin, le tribunal administratif de Lyon examinait deux recours relatifs à la dernière élection municipale de Vénissieux (Rhône), remportée par la communiste Michèle Picard. Le rapporteur public a préconisé l’invalidation du scrutin, ou au moins partiellement.

Et si les Vénissians étaient de nouveau appelés aux urnes dans les prochaines semaines ? Ce mardi matin, le tribunal administratif de Lyon examinait deux recours relatifs à la dernière élection municipale de Vénissieux (Rhône), remportée par la communiste Michèle Picard. Dans ses conclusions, le rapporteur public estime qu'il y a matière à une invalidation de l'ensemble des opérations électorales. Pourquoi ?

Peu de temps après l'élection de mars dernier, le candidat divers droite Christophe Girard, battu d'un petit millier de voix, avait déposé un recours en annulation pour les deux tours du scrutin. Selon lui, "de nombreuses et graves irrégularités" se sont produites tout au long de cette élection, lesquelles ont "lourdement porté atteinte au libre exercice du droit de suffrage et à la sincérité du scrutin."

Jugement en délibéré

De son côté, Jean-François Carenco, le préfet du Rhône, avait demandé au tribunal administratif d’annuler l’élection d'Yvan Benedetti et d'Estelle Gagon, les deux élus de la liste "Vénissieux fait front" (10,27 % des suffrages), afin qu'ils ne puissent pas siéger au conseil municipal. "L’irrégularité de cette liste ne doit pas lui permettre d’avoir des élus au conseil municipal. Il convient de déclarer vacants ces deux sièges", soulignait le représentant de l'Etat. D'après Jean-François Carenco, " 19 des 49 personnes candidates sur cette liste ont été trompées . Elles pensaient en effet apporter un simple soutien au FN", dont Yvan Benedetti a été exclu.

Ce mardi, le rapporteur public du tribunal administratif de Lyon a préconisé l’invalidation de l’élection municipale de Vénissieux. Mais dans ses conclusions, il n’a pas écarté la possibilité d’une annulation partielle du scrutin qui se traduirait donc par l’éviction Yvan Benedetti et Estelle Gagon. Le jugement a été mis en délibéré.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - L'interdiction de la manifestation pro-palestinienne à Paris confirmée en justice

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit à l'hôpital, moins de 4400 malades en réanimation

EN DIRECT - Traque dans les Cévennes : le suspect s'est rendu, annonce Gérald Darmanin

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Retarder l'administration de la deuxième dose du vaccin Pfizer améliore l'immunité, selon une étude anglaise

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.