Vénissieux : vive émotion après la mort du policier municipal

FRANCE

FAIT DIVERS – Le fonctionnaire a été tué mercredi soir alors qu'il poursuivait une voiture volée dans une rue de Saint-Priest, près de Lyon. Ce jeudi, les hommages au policier se sont succédé.

Il n'avait que 30 ans. Yassine Z., policier municipal à Vénissieux, près de Lyon, a trouvé la mort ce mercredi soir dans de tragiques circonstances. Alors qu'il poursuivait une voiture volée dans les rues de Saint-Priest, son véhicule a violemment percuté un bus de la ligne C25 . Le choc lui a été fatal, et a blessé le collègue qui se trouvait à ses côtés. Marié, sans enfant, Yassine Z. était en poste à Vénissieux depuis 2008 et habitait Grigny depuis un an.

Ce jeudi, les réactions se sont multipliées pour rendre hommage au "courage" du fonctionnaire de police. "Mourir à 30 ans, ce n'est pas tolérable. Mais mourir à 30 ans à cause de la conduite irresponsable de certains est abominable", a déclaré, émue, Michèle Picard, la maire communiste de Vénissieux lors d'un rassemblement en mairie en début d'après-midi, lequel a réuni environ 200 personnes.

La "profonde émotion" du préfet

Jean-François Carenco, le préfet du Rhône, a lui aussi fait part de sa "profonde émotion". "Les représentants des forces de l’ordre, policiers nationaux, municipaux, gendarmes et pompiers prennent tous les jours des risques pour assurer la sécurité de tous. Dans cette société de violence, hommage doit être rendu à ceux qui sont là pour assurer la sécurité et donc la sérénité de notre communauté de destin", souligne le représentant de l'Etat. Le Sytral – le syndicat des transports en communs lyonnais – s'est lui dit touché par ce terrible accident.

Cette tragédie a également fait réagir l'opposition municipale. "Notre émotion est d'autant plus forte qu'il se trouve que nous avions croisé et salué ces deux policiers quelques heures seulement avant le drame, indique Christophe Girard (DVD). Nous suivrons avec attention les dénouements de l'enquête, mais les informations déjà disponibles semblent montrer que ces policiers faisaient face à des délinquants relevant du crime organisé." Enfin, le Front National du Rhône, pour qui "la mort de ce jeune policier est un scandale absolu", réclame pour sa part "plus de policiers sur le terrain ainsi que plus de matériel d’équipement."
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter