Viande de cheval : un trader néerlandais mis en examen et écroué en France

Viande de cheval : un trader néerlandais mis en examen et écroué en France

DirectLCI
AFFAIRE SPANGHERO - Le trader néerlandais Jan Fasen, soupçonné d'avoir participé au scandale de la viande de cheval, a été mis en examen et écroué le 8 avril à Paris, a-t-on appris mardi. Il aurait vendu de la viande improprement présentée comme du boeuf à la société française Spanghero.

Jan Fasen a peut-être contribué à vous faire manger de la viande de cheval vous pensiez qu'il s'agissait bœuf. Ce trader néerlandais a été mis en examen et écroué le 8 avril en France dans cette affaire, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Ce scandale de fraude alimentaire, impliquant notamment la société française Spanghero, avait connu un très fort retentissement en 2013, même si les risques pour la santé des consommateurs n'avaient pas été avérés.

Placé en garde à vue le 8 avril à Paris, Jan Fasen a été mis en examen pour "tromperie aggravée", "faux et usage de faux" et "escroquerie en bande organisée". Il a ensuite été placé en détention provisoire. ""Sur le fond, il conteste les faits qui lui sont reprochés", a indiqué à l'AFP son avocat en France, Me Jérôme Triomphe, précisant qu'"il était convoqué et s'est présenté volontairement pour être entendu. Il n'a pas cherché à fuir".

EN SAVOIR + >> Notre dossier sur l'affaire Spanghero

La société de Jan Fasen, Draap Trading, basée à Chypre, aurait fourni de la viande de cheval provenant de Roumanie à Spanghero. Cette viande avait ensuite été vendue à des industriels de l'agroalimentaire comme de la viande de bœuf. Le sexagénaire s'était défendu de toute fraude en affirmant que les produits vendus à Spanghero étaient bien présentés comme étant de la viande chevaline.

Le trader a néanmoins un passif qui alimente les soupçons. Jan Fasen a ainsi déjà été condamné aux Pays-Bas à six mois de prison avec sursis et à une amende de 50.000 euros pour avoir vendu en France de la viande de cheval en tant que bœuf halal entre 2007 et 2009. En mars 2013, le ministère français de l'Agriculture avait également accusé sa société d'avoir livré à Spanghero de la viande de mouton britannique prohibée.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter