Victimes de l'amiante, ils doivent rembourser une partie de leurs indemnités

DirectLCI
Pendant 35 ans, Bertrand a travaillé au contact direct de l'amiante. En 2013, son employeur est condamné à lui verser des indemnités. Aujourd'hui, la justice confirme la "faute inexcusable", mais lui demande de rembourser une partie des sommes perçues. Jean, son collègue, est dans le même cas. Seul recours : porter le dossier devant la Cour de cassation. Mais l'opération coûteuse n'est pas sûre d'aboutir.

Sur le même sujet

Lire et commenter