Victimes d'un attentat et des retards administratifs de l'Etat, pour eux c'est la double peine

DirectLCI
Il y a quatre mois à Tunis, 22 personnes perdaient la vie et 45 autres étaient blessées dans l'attentat du musée du Bardo revendiquée par l'organisation E.I. Depuis, les victimes ont reçu une première aide d'urgence mais attendent toujours l'indemnisation définitive.

Plus d'articles