VIDÉO - L'assureur Aviva instaure un congé de parentalité de dix semaines pour tous ses salariés, une première mondiale

DirectLCI
PROGRÈS - Il s'agit d'une première en France et dans le monde : l'assureur Aviva permet désormais à tous ses salariés, féminins et masculins, de bénéficier d'au moins dix semaines de congé de parentalité à l'arrivée ou l'adoption d'un enfant.

Pour la première fois en France et dans le monde, une entreprise permet à ses employés masculins de bénéficier d’au moins dix semaines de congé de parentalité. Aviva a en effet instauré, le 19 novembre dernier, un congé parental unique de dix semaines pour les parents conjoints salariés par l’entreprise. 


Dans son communiqué, l’assureur explique que "le congé de parentalité est destiné au parent partenaire, salarié(e) d’Aviva France, et lui permet de bénéficier d’un congé d’une durée de dix semaines à l’arrivée de l’enfant". Actuellement, selon la législation en vigueur dans l'Hexagone, les mères bénéficient de 16 semaines de congé maternité pour leurs 1er et 2e enfant (6 semaines de congé prénatal et 10 semaine de congé postnatal), tandis que le congé paternité est de quatorze jours (trois de congé naissance et onze jours de congé paternité proprement dit).  

Un maintien complet des droits pendant les dix semaines

Outre l'allongement considérable de la durée du congé, Aviva permet à ses salariés de continuer à bénéficier des mêmes droits qu’en situation de travail effectif en termes de rémunération, congés, RTT, ancienneté et protection sociale.


Comme résumé dans l’infographie tweetée par l’entreprise, le congé de parentalité s’appliquera à l’ensemble des collaborateurs et collaboratrices indépendamment de leur genre, de leur orientation sexuelle, en cas de naissance ou d’adoption. Les femmes qui accoucheront bénéficieront même de 20 semaines de congé maternité au lieu de 16.

 "Nous sommes fiers de notre politique parentale ambitieuse, qui nous permet de reconnaître toutes les formes de parentalité et qui participe à l’épanouissement de tous nos collaborateurs et au bon équilibre des temps de vie" explique Anne-Sophie Curet, en charge des relations humaines et de la communication.


En France, cette mesure s’appliquera aux 3.200 collaborateurs du groupe. Le but d'Aviva est de lutter contre les discriminations envers les femmes à l'embauche, d'attirer de nouveaux talents, et de participer à l'équilibre vie professionnelle/vie privée des salariés.  Avec la France, quatre autres pays sont concernés (Royaume-Uni, Canada, Irlande et Singapour).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter