Minute 7 à 8 : "J'ai envie de démarrer ma vie amoureuse", revendique Marie Dal Zotto, héroïne trisomique du téléfilm "Mention particulière"

DirectLCI
SEPT-A-HUIT - Le portrait de la semaine de Thierry Demaizière est consacré à Marie Dal Zotto, une actrice atteinte de trisomie 21, et héroïne du téléfilm "Mention particulière" de TF1. Diffusée dimanche 3 novembre 2017, l'interview donne à voir une jeune trentenaire bien dans ses baskets, qui revendique un droit à l'autonomie et à l'amour.

Au-delà des préjugés sur la trisomie 21, l'actrice Marie Dal Zotto livre une interview touchante sur sa vie de jeune femme handicapée. "Dès qu'il m'a regardée, je me suis sentie femme", avoue l'actrice, un peu gênée de parler de son "amoureux", lui aussi trisomique. Dans le portrait de la semaine de Thierry Demaizière, elle décrit la surprotection de son entourage à cause de sa maladie : "J'ai bientôt 30 ans et j'ai envie de démarrer ma vie amoureuse," livre-t-elle avec maturité, "loin des parents" précisera-t-elle, un sourire en coin. 

Dès qu'il m'a regardée, je me suis sentie femme Marie Dal Zotto, dans le rôle de Laura pour "Mention particulière"

Dans la vraie vie comme dans la fiction, Marie Dal Zotto déconstruit les clichés qui entourent sa maladie. Dans "Mention particulière", une fiction diffusée sur TF1, elle joue Laura, 21 ans, une jeune femme trisomique qui décide de ́́passer son bac comme n’importe quelle jeune fille de son âge. Malgré les difficultés, les doutes de son entourage et le regard parfois cruel des autres. 

Cette vidéo est issue de l’émission Sept à Huit du dimanche 3 novembre 2017, présentée par Harry Roselmack. Sept à Huit est une émission de télévision française d’information hebdomadaire diffusée sur TF1 depuis le 3 septembre 2000, présentée par Harry Roselmack.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Sept à huit

Plus d'articles

Sur le même sujet