VIDÉO - Méfiez-vous de la pyrale du buis, ce papillon asiatique qui ravage les jardins

VIDÉO - Méfiez-vous de la pyrale du buis, ce papillon asiatique qui ravage les jardins

ZOOM - La pyrale du buis est un papillon asiatique débarqué par "accident" en France en 2009 et qui depuis a envahi pas moins de 50 départements. Cet insecte fait des ravages et il n’existe aujourd’hui aucun moyen efficace de s’en débarrasser.

De la neige en plein mois d’août ? Pas vraiment. Plutôt une nuée de papillons. Les images ci-dessus paraissent impressionnantes, mais elle ne plaisent pas forcément aux habitants des quelques 50 départements concernés par une invasion, celle de la pyrale du buis, un papillon de nuit inoffensif pour l'homme. D'abord en Alsace, et plus récemment en Île-de-France, cet insecte est arrivé en France par accident en 2009 avec des végétaux importés d’Asie. Il prospère également chez plusieurs de nos voisins européens, à savoir l'Allemagne, l'Autriche, les Pays-bas, la Suisse ou encore le Royaume-Uni.

Lire aussi

Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il pose problème. En effet, il s’attaque aux buis, des plantes qu’il dévore et laisse comme brûlées, particulièrement entre avril et octobre. Jusqu’à ce jour, aucun traitement n’en est véritablement venu à bout. L'espèce figure sur la liste d'alerte de l'Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Euromillions : 100 joueurs vont devenir millionnaires ce vendredi

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour propose une amende pour le port de signes religieux dans l'espace public

Traitement anti-Covid : la pilule Paxlovid de Pfizer autorisée par la Haute Autorité de santé

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 400.000 nouveaux cas en 24 heures

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 21 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.