Vidéo sur la décapitation de Foley : Dieudonné accusé d'apologie d'actes de terrorisme

FRANCE

JUSTICE – Le parquet de Paris vient d'ouvrir une enquête préliminaire pour "apologie d'actes de terrorisme" contre Dieudonné, affirme vendredi matin RTL. En août, l'humoriste controversé était revenu dans une vidéo sur l'exécution de l'otage américain James Foley.

Encore un sketch douteux de Dieudonné dans le collimateur de la justice. Selon RTL , l'humoriste controversé est visé par une enquête préliminaire du parquet de Paris pour "apologie d'actes de terrorisme". En cause, une vidéo postée sur Internet au mois d'août - YouTube l'a depuis retirée -, intitulée "feu Folley", dans laquelle il revenait sur la décapitation à la mi-août de l'otage américain James Foley par les djihadistes de l'Etat islamique.

"La décapitation, ça symbolise avant tout le progrès"

Raillant l'"émotion sans pareille" des dirigeants occidentaux après la revendication de cet assassinat, le polémiste y dénonçait "les cadres de la mafia des Rothschild", qui ne se sont pas indignés des morts de Mouammar Kadhafi et Saddam Hussein. "La décapitation, ça symbolise avant tout le progrès, l'accès à la civilisation, estimait-il également, comparant cette exécution à celle de Louis XVI.

Dieudonné, qui risque 5 ans d'emprisonnement en étant poursuivi pour apologie d'actes de terrorisme, avait déjà été condamné en février dernier à retirer deux passages de la vidéo "2014 sera l'année de la quenelle" diffusée sur son compte YouTube. La justice avait notamment estimé que l'un des passages constituait une contestation de crimes contre l'Humanité, écartant l'humour invoqué par Dieudonné.

Lire et commenter