VIDÉO - La Tour Eiffel s'éteint, Paris se mobilise pour soutenir les victimes d’Alep

SOUTIEN - Tour Eiffel éteinte, rassemblements dans les rues, ce mercredi, la capitale française a tenu à apporter symboliquement son soutien aux civils syriens victimes des bombardements à Alep.

À 20 heures, la Tour Eiffel s’est éteinte. L’emblème de Paris, symbole de la France, a cessé d’illuminer le Champ-de-mars et le ciel de la capitale, ce mercredi 14 décembre. Elle marque ainsi son soutien aux victimes civiles des combats à Alep. Alors que la trêve qui devait permettre à la population assiégée et aux rebelles de quitter la dernière poche de résistance de la ville a été rompue ce mercredi,  Paris s’est mobilisé pour la Syrie.

De nombreux manifestants se sont rassemblés ce mercredi soir près du centre Pompidou, certains tenant des bougies, d’autres portant un vêtement ou un objet rouge (pour rappeler le sang versé). "Des gens meurent aujourd’hui pendant que nous faisons nos petits achats de Noël. Il faut réagir", lance une manifestante, citée par l'AFP. "La population civile n’est pas indifférente à ce qui se passe à l’autre bout du monde. On doit se mobiliser et montrer notre indignation pour exiger la protection des civils en Syrie", affirme Cécile Coudriou, vice-présidente d’Amnesty international France.

Lire aussi

Alors que les troupes du régime et les Russes ont repris leurs bombardements, de nombreuses ONG internationales et françaises demandent l'autorisation pour les civils de quitter Alep "sans restriction et en toute sécurité", un accès humanitaire garanti, la présence d'observateurs sur place et la fin des bombardements. Le conflit a déjà fait plus de 300.000 morts.

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le drame d'Alep

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter