Villeurbanne : le meeting des identitaires fait polémique

Villeurbanne : le meeting des identitaires fait polémique

DirectLCI
SOCIETE – Le mouvement d'extrême droite prévoit de se rassembler ce samedi après-midi à Villeurbanne. Plusieurs organisations politiques demandent l'interdiction de la réunion publique.

"Ici c'est Lyon pas l'Algérie !" La thématique du meeting organisé par le mouvement d'extrême droite Génération Identitaire ce samedi après-midi à l'Espace Tête d'Or à Villeurbanne est pour le moins radicale. Et fait forcément réagir.

Le Parti Communiste, le Front de Gauche, Europe Écologie-Les Verts ou encore le Collectif de vigilance contre l'extrême droite 69 "condamnent" unanimement la tenue de cette réunion publique. Et appellent la préfecture et la mairie de Villeurbanne à interdire ce "meeting de haine".

Insultes et menaces de mort

Pour avoir demandé l'annulation de l'événement, la conseillère municipale villeurbannaise EELV-Front de Gauche Zémorda Khelifi a reçu des insultes à caractère raciste, ainsi que des menaces de mort. Elle a décidé de porter plainte. Dans un courrier adressé à l'élue et transmis à metronews, le maire PS de Villeurbanne, Jean-Paul Bret, s'élève contre "les propos abjects, violents, insultants et menaçants" qui ont touché Zémorda Khelifi. Et s'il "rejette avec la plus grande énergie les thèses de Génération Identitaire", le maire rappelle "qu'existe en France le principe de liberté de réunion publique", tout en précisant avoir demandé l'avis du préfet sur la question.

"Zémorda Khelifi essaye de nous imputer d'hypothétiques menaces de mort pour tenter de faire pression sur les autorités. Toutes les manipulations semblent permises pour empêcher que se diffuse notre discours de vérité", a de son côté réagi Génération Identiaire par le biais d'un communiqué. Contactée par metronews, la préfecture du Rhône ne souhaite pas s'exprimer sur le sujet. Le rassemblement ne devrait toutefois pas être interdit car celui-ci se tient dans un lieu privé, sans générer de troubles à l'ordre public.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter