Villeurbanne : le "printemps français" des Atelières

Villeurbanne : le "printemps français" des Atelières

DirectLCI
ECONOMIE – L’entreprise de lingerie corsetterie 100% made in France semble repartir de plus belle. La levée de fonds a déjà permis de récolter une somme "au-delà des espérances."

657 150 euros. Non, ce n’est pas forcément la somme que vous allez gagner ce vendredi à l’Euromillions. C’est en revanche le montant le montant récolté par Les Atelières grâce à une levée de fonds auprès de particuliers et d’entreprises.

Muriel Pernin, la présidente fondatrice de cette coopérative spécialisée dans les sous-vêtements de luxe 100 % fabriqués en France, se réjouit bien évidemment de ce résultat. "C’est un exploit. La mobilisation des Françaises et des Français dépasse toutes nos espérances", annonce-t-elle sur la page Facebook de l’entreprise basée à Villeurbanne.

"Inimaginable que les banques ne suivent pas !"

Elle évoque même "le printemps français des Atelières". "Désormais la balle est dans le camp des banques et de la BPI. Il est inimaginable qu’au regard du montant exceptionnel de cette recapitalisation, elles ne nous suivent pas !", ajoute Muriel Pernin.

Le deuxième souffle tant espéré semble donc avoir été trouvé pour Les Atelières, qui étaient au bord de la liquidation judiciaire il y a quelques semaines encore. Pour rappel, la petite société emploie trente personnes dont cinq ex-Lejaby et travaille avec des clients tels que Zahia, Maison Lejaby, ou Agnès B.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter