Villeurbanne : Les Atelières lancent leur première collection

FRANCE

RENOUVEAU – Au bord de la liquidation en mars dernier, la petite entreprise villeurbannaise a relevé la tête et lance ce vendredi sur Internet sa première collection de lingerie. Composée de 6.000 pièces, celle-ci a été entièrement imaginée et conçue dans ses propres locaux.

Elles reviennent de loin. Passées tout près de la liquidation il y a quelques mois, Les Atelières lancent leur toute première collection ce vendredi à 11 heures sur Internet. "C'est inespéré, un mélange de fébrilité et de bonheur. Je me sens à la fois dans la vie réelle et dans un autre monde !", s'amuse Muriel Pernin à quelques heures de l'ouverture de son e-boutique .

La présidente fondatrice de l'entreprise de lingerie-corseterie basée à Villeurbanne a bien conscience que l'aventure commencée en janvier 2013 aurait pu être stoppée net en mars dernier. En proie à de grosses difficultés financières, Les Atelières avaient alors pu sortir la tête de l'eau grâce à une levée de fonds estimée à 750 000 euros en juin et au prêt de trois banques cet été à hauteur de 350 000 euros, garanti à 70 % par la Banque publique d'investissement (BPI). Depuis le mois d'août à Villeurbanne, c'est donc le branle-bas de combat pour imaginer, modéliser et concevoir les 6 000 pièces de la collection, sur laquelle sept stylistes ont notamment travaillé.

Enquête sur Facebook

"Nous avons fait plusieurs études de marché ainsi qu'une enquête sur Facebook auprès de 1.200 personnes afin de prendre en compte le rapport qu'ont les femmes d'aujourd'hui avec leur lingerie, précise Muriel Pernin. La collection se divise en neuf thèmes, chacun correspondant à une séquence de la vie d’une femme (fatale, sexy, sportive…). Une ligne est même prévue pour les hommes."

Fidèle à son état d'esprit et à ses principes, la petite entreprise villeurbannaise (29 personnes, 35 ans de moyenne d'âge) propose des produits aux "finitions parfaites" et dont les matières premières sont à "80 % originaires de France ou d'Europe", tout en privilégiant les fournisseurs rhônalpins. La boutique virtuelle proposera par ailleurs des vidéos de conseils et une hotline pour que les clients puissent faire leurs achats en toute sérénité. Les pièces sont disponibles à partir de 40 euros.

La e-boutique : boutique.lesatelieres.fr
 

Lire et commenter