Viol à La Rochelle : les prélèvements ADN réalisés au lycée sont négatifs

DirectLCI
L'analyse des 539 prélèvements ADN effectuée mi-avril dans un lycée de La Rochelle pour tenter d'identifier le violeur d'une jeune fille, agressée en septembre 2013, s'est avérée négative, a déclaré ce mercredi le procureur de la République à La Rochelle.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter