Viol de La Rochelle : 531 prélèvements ADN effectués, 0 refus

DirectLCI
La procureure de la République de La Rochelle a indiqué jeudi que le jeune homme qui avait d'abord refusé de se soumettre à un test ADN a finalement accepté "compte-tenu de la situation". Les enquêteurs recherchent l'auteur d'un viol d'une lycéenne. Les prélèvements doivent être transmis à deux laboratoires, afin d'établir des profils ADN puis de les comparer avec la trace recueillie sur les vêtements de la victime.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter