Violences à Nantes : les dégâts en ville estimés à 1 million d’euros

Violences à Nantes : les dégâts en ville estimés à 1 million d’euros

France
DirectLCI
NOTRE-DAME-DES-LANDES – La Ville de Nantes a porté plainte contre les auteurs des dégradations de samedi. Elle invite les commerçants et particuliers visés à faire de même.

Un million d’euros. C’est la première estimation des dégâts qu'a fait la Ville, ce mardi, après les violences survenues samedi dans le centre de Nantes , en marge de la manifestation contre l'aéroport Notre-Dame-des-Landes.

Le nettoiement et le remplacement de la voirie, des espaces verts et du mobilier urbain, ou encore le ramassage des déchets sont évalués à 300 000 euros. Les destructions occasionnées sur le réseau de transport et les parkings vont coûter, elles, 600 000 euros.

Des numéros d'appel mis en place pour particuliers et commerçants

La Semitan recense en effet des points qui ont été "saccagés totalement", comme le pôle d’accueil du public à Commerce, les toilettes des conducteurs, une voiture d’intervention brûlée, mais aussi des locaux administratifs et commerciaux situés quai de Commerce détruits. Les stations bus et tramway de Commerce et Médiathèque ont elles été plus légèrement endommagées : vitres brisées, distributeurs automatiques de titres cassés, pavés arrachés, joints de rails arrachés, vestiaires tagués.

Cette première estimation ne comprend pas les dégradations subies par les commerçants et particuliers. Mais dans un communiqué lundi, le maire de Nantes Patrick Rimbert a annoncé qu’il avait porté plainte contre les auteurs des faits. Il invite tous les habitants eux aussi victimes à faire de même. Un numéro vert AlloNantes (02 40 41 90 00) est mis en place pour les conseiller dans les démarches à effectuer.

Côté commerçants, Jean-François Gendron, le président de la CCI estimait lundi, qu’ environ 15 à 20 établissements avaient été attaqués, avec des dégradations allant du tag au saccage . Les cibles ont été choisies : biens publics, banques, agences de voyage. Une cellule d’assistante, joignable au 02 40 44 69 00, a été mise à disposition des commerçants.
 

Sur le même sujet

Lire et commenter