Violences, braquages, cambriolages : les chiffres clés de la délinquance dans les Alpes-Maritimes

Violences, braquages, cambriolages : les chiffres clés de la délinquance dans les Alpes-Maritimes

France
DirectLCI
FAIT-DIVERS – La délinquance générale baisse dans les Alpes-Maritimes. Le problème des cambriolages semble endigué. Les braquages ont connu une forte hausse en 2013.

La délinquance globalement en baisse
La "délinquance générale", qui englobe tous les faits constatés, du plus grave au plus courant, baisse de 4,7% dans les Alpes-Maritimes. Ce sont surtout les atteintes aux biens qui reculent : - 5,7%.

L’amélioration est plus timide en matière d’atteintes aux personnes : -1,8%. Les Alpes-Maritimes restent le 4ème département de France métropolitaine toutes délinquances confondues, avec 74 faits constatés pour mille habitants, derrière Paris, la Seine-Saint-Denis et les Bouches-du-Rhône.

Les violences gratuites repartent à la hausse
La nette baisse enregistrée en 2012 (-9,4%) en matière de "violences non crapuleuses" a été en partie effacée l’an dernier. Dans les Alpes-Maritimes, 5561 agressions de ce type ont été enregistrées, ce qui représente une hausse de 3,5%. Avec 5,1 faits recensés pour mille habitants, les Alpes-Maritimes sont le 7ème département de métropole le plus touché. En dix ans ce type de violences a augmenté de 42%.

Les "violences crapuleuses" sont-elles en net recul : -11,5%. Avec moins de 3500 faits déclarés, ces "vols violents" atteignent leur plus bas niveau depuis une décennie. Là encore, les Alpes-Maritimes se classent en 7ème position des départements les plus touchés, avec 3,2 faits pour mille habitants l’an dernier. Dans l’ensemble, les vols ont baissé de 8%.

Moins de cambriolages
C’était le point noir du bilan de la délinquance l’an dernier. Les cambriolages avaient augmenté de 11% en 2012, dont 24% à Nice. Priorité du préfet, la lutte contre ces "vols avec effraction" a été endiguée l’an dernier. Ils sont globalement en recul de 8,3%. Si le chiffre est stable pour les habitations principales et qu’il progresse légèrement pour les résidences secondaires, c’est du côté des "autres lieux", particulièrement les caves et les garages, que l’amélioration est flagrante : -31%.

Les braquages en augmentation de 35%
Après l’année noire de 2010, durant laquelle 138 hold-up avaient été commis, les Alpes-Maritimes ont connu deux années de répit. Mais l’an dernier, les vols à main armée sont repartis à la hausse. En tout 124 braquages ont été commis (+35%), dont l’hyper-médiatique attaque contre "le bijoutier de Nice" Stephan Turk qui s’était soldée par la mort de l’un des braqueurs et l’interpellation du second deux mois plus tard.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter