Armée : Macron promet un "effort budgétaire inédit" et que le "service national universel" sera mis en oeuvre

Armée : Macron promet un "effort budgétaire inédit" et que le "service national universel" sera mis en oeuvre

DirectLCI
ARMÉE - Ce vendredi, le président de la République a présenté ses voeux aux Armées depuis la base navale de Toulon.
Live

Emmanuel Macron vient de terminer son discours après avoir rendu hommage aux familles de militaires.

Emmanuel Macron promet "un renouvellement des matériels militaires les plus critiques". Il demande par ailleurs aux fournisseurs de l'armée "un meilleur rapport coût-efficacité pour les matériels" et plaide pour "une nouvelle relation entre nos armées et nos industriels qui soit faite de complémentarité, de confiance mais aussi d'exigence".

"Depuis des années, nous sous-estimons systématiquement le coût des opérations extérieures", a déploré Emmanuel Macron. C'est pourquoi le chef de l'État a décidé d'augmenter progressivement cette dotation annuelle de 450 millions d'euros à 1,1 milliard d'euros.

"J'ai décidé d'arreter la lente érosion de nos capacités militaires". Emmanuel annonce un "un effort budgétaire inédit" pour la Défense. Le prochain budget des Armées s'élévera ainsi à 34,2 milliards d'euros, soit une augmentation de 1,8 milliards d'euros par rapport à 2017. En 2025, ce budget représentera 2% du PIB.

La capacité d'intervention des Armées françaises sera maintenue "à son meilleur niveau", annonce le président de la République. 

Emmanuel Macron tient à marquer l'attachement de la France à sa stratégie de dissuasion nucléaire. Il compte d'ailleurs lancer "au cours de ce quinquennat les travaux de renouvellement de nos deux composantes dont la complementarité ne fait pas de doutes : la force océanique, qui par la permanence à la mer nous protège de toutes surprises stratégiques, et la composante aérienne qui par sa démonstrativité fait partie du dialogue de dissuasion".

Emmanuel Macron a annoncé l'ouverture d'un nouveau chantier : le service national universel. "Je veux ici rassurer chacun. Il sera mené à son terme et entrera à bon port. Il sera conduit par l'ensemble des ministères concernés et pas seulement celui des Armées." 

Emmanuel Macron : "Je veux ici saluer l'action de Florence Parly à la tête du ministères (des aAmées). Elle agit avec une intelligence et une bienveillante efficacité qui ne laisse pas indifférent. Et auprès d'elle, je veux remercier madame la secrétaire d'État Genèviève Darrieussecq qui, avec determination et humanité, l'accompagne". 

Emmanuel Macron tient tout d'abord à rendre hommage aux sept militaires français tués en 2017 sur divers théâtres d'opérations. "Je sais que leurs familles eprouvées sont chaque jour soutenues par la communauté militaire. C'est votre honneur à tous et je vous en remercie au nom de la Nation toute entière qui n'oublie jamais ce qu'elle doit à ceux qui sont morts pour sa liberté".

Après avoir rencontré plusieurs familles de militaires, Emmanuel Macron va présenter ses voeux aux armées dans la matinée à Toulon. Cette traditionnelle cérémonie a lieu cette année à bord du Dixmude, un bâtiment de projection et de commandement. Son discours devait en principe débuter à 10h45.

Six mois jour pour jour après après la démission du chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers, Emmanuel Macron s'adresse aux Armées depuis la base navale de Toulon. Un discours attendu, notamment en vue de la future loi de programmation militaire (LPM) pour la période 2019-2025. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter