Vogue, Marlboro Gold, Camel menthol... Les marques de cigarettes au nom "glamour" vont être interdites

FRANCE

TABAGISME - Certaines marques de cigarettes, dont les noms sont jugés "trop attractifs" pour le consommateur, vont être interdites à la vente. Marlboro Gold, Vogue ou encore les cigarillos Café Crème sont notamment dans la ligne de mire de Marisol Touraine, qui doit acter mardi leur disparition.

Le gouvernement entend bien poursuivre sa lutte contre le tabagisme. Après la disparition des logos au profit du paquet de cigarettes "neutre", généralisé le 1er janvier, les marques de cigarettes Vogue, Corset, Fine et Allure, ainsi que celles de cigares et cigarillos Café crème, Paradiso et Punch vont être interdites à la vente à cause de leur nom jugé... trop séduisant. 

Les mentions évoquant la finesse, la sveltesse (comme "slims", "superslims", "Royale super slims menthol"), des propriétés énergisantes (comme "Pall Mall Boost"), naturelles, biologiques, biodégradables (telles que "Gauloise Biodégradable", "Allure organic superslim") devront elles aussi disparaître des rayons, selon le ministère. Tout comme celles faisant référence à des arômes de fruits, de menthe ou autre ("Camel menthol", "Davidoff menthol"...).

Lire aussi

L'arrêté doit paraître mercredi au Journal officiel

"Il y a des marques qui ne seront plus autorisées, des marques qui sont attractives, qui donnent le sentiment que fumer ces cigarettes c'est chic, ce qui n'est évidemment pas l'esprit du paquet neutre", a expliqué mardi matin sur RTL la ministre de la Santé, Marisol Touraine. L'arrêté actant cette disparition, qu'elle doit signer dans la journée, paraîtra au Journal officiel mercredi.

"Certains emballages et produits du tabac ne doivent pas induire les consommateurs en erreur en suggérant des effets bénéfiques en termes de perte de poids, de 'sex appeal', de statut social, de vie sociale ou de qualités telles que la féminité, la masculinité ou l'élégance", stipule la directive européenne sur les produits du tabac sur laquelle le ministère de la Santé s'appuie. 

"Vogue" fait ainsi directement appel à la féminité - c'est d'ailleurs l'une des marques préférées des femmes - "Café Crème" à la dimension "vie sociale" de la consommation de tabac et "Marlboro Gold" à l'élégance et au luxe. 

Lire aussi

Un an pour changer de nom

Les marques de cigarettes visées par cette interdiction auront un an pour changer leur appellation ou stopper leur commercialisation (le délai est de deux ans pour les fabricants de cigares concernés). Dès lors, "Vogue" et "Café Crème" devraient être purement et simplement rebaptisées, tandis que "Marlboro Gold" devrait se contenter du seul "Marlboro", d'après Europe 1.

En attendant, la disparition probable de ces marques alimente la colère des buralistes, déjà très remontés contre le paquet neutre et la hausse attendue des prix du tabac (les prix de certains paquets devraient augmenter de 20 à 40 centimes et d'environ 1,40 à 1,60 euro pour le tabac à rouler). Selon Le Figaro, le président de la Confédération des buralistes a écrit il y a une dizaine de jours un courrier au Premier ministre, Bernard Cazeneuve, pour lui faire part de son mécontentement. 

Les buralistes craignent que les marques interdites de vente chez eux aillent encore alimenter le marché parallèle. La semaine dernière, ils menaient une action coup de poing dans les rues de Paris pour dénoncer un manque à gagner de plus de 3 milliards d'euros par an pour l'État, et 250 millions d'euros pour les buralistes. 

Voir aussi

En vidéo

JT 20H - Cigarettes : comment fonctionne la contrebande ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter